Poèmes liturgiques pour Rosh ha-Shanah et Yom Kippour / Keter malkhout

DURAN, Simon Ben Tsemah dit RaShBaTs
IBN GABIROL, Salomon
Majorque, Catalogne ou Baléares, Espagne, 
Avant 1391
Inv.
2002.36.001
Manuscrit
Livre de prières et poèmes liturgiques
Piyyoutim
Dimensions :
H. 10,7 - L. 16,3 - Ep. 7,5 cm
Folios cousus. Réglure à la pointe sèche par piqûre de bifeuillets ouverts, encre, parchemin, ornementations à l'or et encre de couleur violette ou rouge sur panneaux filigranés. Couverture cartonnée en cuir.
mahJ, 
don des descendants de Rabbi Simon ben Tsemah Duran

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Volume de forme oblongue pourvu d'une reliure en cuir. Premier plat constitué de feuilles d'un manuscrit en écriture hébraïque (judéo-arabe). Folios cousus. 174 folios, écris recto verso.
Mise en page: lignes longues, écrit et réglé sur 11 lignes. texte écrit sur une seule colonne.
Le "Keter Malkhout" terminait le manuscrit, mais il n'en reste qu'un cahier de huit folios (ff. 53-60) et le premier folio du cahier suivant (fol. 61).

Publication :
Voir dossier.
Inscriptions
Ajouts manuscrits dans les marges (directives de lecture).

Recueil de poèmes liturgiques (piyyoutim) lus pour les fêtes de Rosh ha-Shanah et Yom Kippour. Le Keter malkhout (Couronne de la royauté) de Salomon Ibn Gabirol.Manuscrit de rite catalan. On y trouve des piyyoutim empruntés à Abraham Ibn Ezra, Juda ha-Lévi, Isaac Guiat, Moïse Ibn Ezra, Benjamin, Isaac ben Juda (de Gérone), Lévi ben jacob Altaban, samuel Ibn gabirol, salomon, Josef Benveniste, Josef.
Ajouts manuscrits dans les marges pas de la main du scribe, mais écrits par des personnes différentes qui suivaient des traditions différentes; rite des juifs autochtones d'Alger (minhag alhara) et rite de tradition espagnole (minhag malahin).
Voir le dossier établi par madame Dukan du CNRS à la suite de son étude, dans le dossier d'œuvre.

Historique
Ce manuscrit fut transmis de génération en génération dans la famille Duran/ Durand. Il a été offert au MAHJ suite à une réunion de consultation familiale dont tous les membres se sont déclarés consentants au don.