Plaque ornementale pour la Torah

Autriche, Vienne, 
1857
Inv.
D.92.02.003.BUF
Objet cultuel
Plaque ornementale pour la Torah
Tass, טס
Dimensions :
L. 25,2 - La. 24,5 cm
Argent amati
Dépôt de la synagogue Buffault

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Plaque de style rococo orné de deux lions debout, montés sur deux colonnes, soutenant la couronne, de part et d'autre des Tables de la Loi, guirlande de roses sous la fenêtre ménagée pour recevoir le nom des fêtes, chaînette à maillons ronds

Marques :
Deux poinçons sous les roses, de chaque côté : "JE" : poinçon du maître ; poinçon au cercle sommé d'un A et flanqué d'une date : Vienne - 1857 (cf. Tardy, p. 74)
Inscriptions
Offert à l'occasion du centenaire Montefiore, 5645, sur la colonne de gauche ; au Temple de la r. Buffault par Nestor Dreyfus ; dix commandements

Ce "tass" de style rococo décoré de deux lions dressé sur des colonnes fut offert à l'occasion du centenaire de Sir Moses Montefiore, en 1885, au Temple de la rue Buffault par Nestor Dreyfus. Montefiore fut la personnalité juive la plus illustre de son temps en Angleterre. Son rôle de financier à la City et son engagement dans la vie politique britannique lui donnèrent un poids immense dans ses interventions en faveur des Juifs. Il joua un rôle crucial dans la dramatique affaire de Damas, en 1840 aux côtés d'Adolphe Crémieux, fut reçu en 1846 par le tsar Nicolas 1er pour intercéder en faveur des juifs soumis à de graves persécutions comme il le fera pour ses coreligionnaires du Maroc, de Perse et de Roumanie.
Montefiore fit son premier voyage en Erez Israel en 1827 ; cette visite marqua de façon décisive son intérêt et sa pratique du judaïsme. Il essaya de se faire l'avocat de l'acquisition de terres par les Juifs auprès de l'administration égyptienne mais la reprise du contrôle de la Palestine par les Turcs à partir de 1840, l'empêcha de poursuivre son projet à large échelle. On lui doit néanmoins l'installation du premier quartier juif hors les murs, à Jérusalem lequel fut nommé d'après lui, Yemin Moshe.
Le centenaire de Montefiore fut fêté grandement dans de très nombreuses communautés juives et ses origines livournaises désignèrent naturellement la synagogue de rite sefarade de la rue Buffault pour marquer l'événement avec solennité.

Mettre en lien avec le tass D.98.02.138 MAJ (fich N° 39) : le même style, le même maître

Historique
Remis par M. Ginsburger, président de la synagogue. Correspond au n° 3 de l'inventaire du mobilier de la synagogue de 1977.