Musée des Horreurs - n°10 - L'ex-copain de Cornelius Herz

LENEPVEU, V.
Paris, France, 
1899
Inv.
91.12.045.04
Document d'archives
Affiche
Musée des Horreurs - n°10 - L'ex-copain de Cornelius Herz
Dimensions :
H. 65 - L. 49,8 cm
Lithographie en couleurs sur papier journal.
mahJ, 
don de Georges Aboucaya en mémoire de sa soeur Colette Aboucaya-Spira

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Portrait caricature de Georges Clémenceau, corps de hyène en position de défense sur des sacs plein de pièces d'or, fermés par des cordes et portant l'inscription livres sterling, un journal plié "Je vote pour boum boum! madame!"

Edition :
Lenepveu V., 58 rue Dulong, Paris
Inscriptions
Le préfet de police m'embête à la fin ! cet insipide roquet continue à faire arrêter les vendeuses du "Musée des horreurs" Je vais me payer sur la tête de Boum boum ! madame. Panama à fait pleurer... nous allons rire ; prochainement Crassus, O. Merdard, la Morue, Cornelius etc... Abonnement série complète (200 dessins) 25Frcs

Georges Benjamin Clémenceau (1841-1929). Médecin, il entra dans la politique en 1870 et devint maire du 18ème arrondissement puis député en 1871, il contribua à provoquer la chute de plusieurs ministères : Gambetta 1882, J. Ferry 1885. Compromis dans le scandale de Panama, il est battu aux élections de 1893. Il prend position en faveur de Dreyfus et publie J'accuse dans l'Aurore 1898. Il fonde le journal L'Homme Libre en 1913. Pendant la Première Guerre mondiale, il est appelé par Poincaré à la tête du gouvernement, il obtient des alliés que le commandement unique fût confié à Foch. Il est battu aux élections présidentielles par Deschanel en 1926

Historique
Musée des horreurs, série de 51 affiches satiriques attaquant les hommes politiques, les écrivains et les journalistes qui avaient pris des positions dreyfusardes ; elles parurent chaque semaine à Paris à partir de l'automne 1899, après le second procès de la Cour Martiale de Rennes ; leur parution fut interrompue sur ordre du Ministère de l'Intérieur un an plus tard. On en connaît deux éditions.