Lettre à Michel Levesque

MARTIN DU GARD, Roger
France, Paris, 
7 avril 1934
Inv.
2000.24.032
Document d'archives
Lettre
Lettre à Michel Levesque
Dimensions :
Lettre : H. 21,6 - L. 13,6 cm (document fermé) / Enveloppe : H. 11,4 - L. 14,7 cm
Ecriture manuscrite à l'encre sur papier. Enveloppe timbrée, tampon humide, encre manuscrite.
mahJ, 
don de Norbert Ducrot-Granderye

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Une feuille pliée en deux format in-8°; manuscrites sur trois pages. L'enveloppe de la lettre est jointe.
Texte pages 1 et 3 : "Comme je l'écrivais, dans les mêmes circonstances, à votre frère, cher monsieur, de tels témoignages d'intérêt, spontanés, inattendus, me sont d'autant plus précieux que je n'espérais guère avoir mis dans ce vieux, Jean Barois [souligné par auteur] de quoi plaire encore aux jeunes de ce temps. S'il s'en dégage une leçon, comme vous voulez bien l'écrire, ce n'est pas de mon livre qu'elle se dégage mais des passions mises en effervescence au moment de l'Affaire Dreyfus. Les passions sont toujours les mêmes. Et nos ennemis aussi. Nous avons devant nous, en 1934, les mêmes spectres; il faut les connaître et les démasquer. C'est votre tour. Le difficile c'est d'être un combattant, un militant même, et de rester un homme. Rien de moins que tout un homme [souligné par auteur]" dit Unamuno. Le difficile c'est de garder son poids, son sens critique, son honneteté d'esprit, et de ne pas céder aux fureurs partisanes, qui, toujours, aveuglent, et nous mettent aux extrêmes./ En tout cas, je crois qu'il faut se préparer du mieux qu'on peut, car la grande aventure n'est plus bien loin.../ Je vous serre amicalement la main, [signature]". En vis à vis, page 2: "Je me relis. je vous ai écrit la lettre d'une "vieille barbe"... tant pis. J'espère que nous nous rencontrerons un jour, et que je vous paraîtrai moins sermonneur !... [signature initiales]."

Les adresses des correspondants sont indiquées.
Roger martin du Gard (23.3. 1881 Neuilly-sur-Seine, 23.8. 1958 Bellême), écrivain et auteur de théâtre, prix nobel de littérature en 1937. L'ouvrage dont il parle est "Jean Barois".
Michel Levesque.