Les enfants du ghetto

ZANGWILL, Israel
HALICKA, Alice
, 1884 - 1975
Paris, France, 
1925
Inv.
2000.16.218
Livre imprimé
Livre illustré
Dimensions :
H. 25,6 - L. 19,5 cm
Impression sur papier, carton, crayon, reliure cousue
mahJ

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Volume relié, couverture cartonnée, le dos et les écoinçons sont couverts de papier imitation cuir de couleur vert foncé. La première, la deuxième, la troisième et la quatrième de couverture ainsi que les deux pages de garde sont en papier aux motifs vert foncé, bleu marine et or. Sur le dos : le nom de l'auteur et le titre en lettres dorées estampées. Un tiré à part composé d'une page de titre sur un fond beige imprimé en rouge ; au centre une illustration représentant une menorah avec deux lions autour et deux oiseaux ; en haut de page le titre et le nom de l'auteur, autour de l'illustration : traductions Pierre Mille. Lithographies de Halicka ; en bas de page les détails de l'édition ainsi qu'une illustration en noir et blanc en pleine page représentant un violoniste et un flûtiste avec un groupe d'enfants à côté. Cet ensemble est ajouté et relié au livre. Page de titre identique à la page beige ajoutée avant. Planches composées de texte en deux colonnes, placé dans un cadre bleu et d'illustrations (lithographies) en pleine page en noir et blanc entre les pp : 6-7, 16-17, 26-27, 40-41, 50-51, 62-63, 72-73, 82-83, 90-91, 96-97, 104-105, 114-115, 128-129, 138-139, 150-151, 158-159, 170-171, 178-179, 186-187, 202-203, 216-217. 223 pages numérotées. Notes et table des matières en fin du livre.

Edition :
Henri Jonquières et Cie

Les Enfants du ghetto est un roman paru en 1892 de l'écrivain anglais Israëll Zangwill (1864-1926), surnommé le "Dickens juif", racontant la vie difficile d'une famille originaire d'Europe orientale transplantée dans l'East End de Londres, autour de Spitafields Market, quartier très pauvre habité par les nouveaux immigrants juifs.
Paru pour la première fois en France en 1916, il rencontre un très grand succès.
Traduite de l'anglais par Pierre Mille, cette édition illustrée en français de 1925 a été tirée à 565 exemplaires numérotés sur papier velin, cet exemplaire portant le n° 340.
Elle comporte une vingtaine de lithographies en noir et blanc d'Alice Halicka, artiste juive de l'Ecole de Paris, née à Cracovie en 1889 et arrivée en France en 1912.
Figurant des scènes familiales ou de rue et des fêtes juives traditionnelles, elles ont probablement été inspirées à l'artiste par son séjour en Pologne, et notamment à Kazimierz, le quartier juif de Cracovie, en 1923.