Jupe

Maroc, Tanger, Rabat, 
19e siècle, 4e quart/ 20e siècle, 1er quart
Inv.
96.02.001
Costume
Jupe
Zeltita
Dimensions :
H. 109 - L. (tour de jupe à la base) 324 cm
Velours, galon d'or, coton, soie, coton imprimé (doublure).
mahJ, 
don de Sete Guetta en mémoire de son père Raphaël Benazeraf

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Jupe-portefeuille composée de plusieurs lés de velours violet, assemblés par des coutures. Le devant est décoré d'arcs de cercles exécuté avec le galon de fils d'or rapportés ou sqalli formant un quart de cercle. Sur les hanches figurent les fleurs étoilées.

Publication :
"Guide des collections", musée d’art et d’histoire du Judaïsme, 1999, 160 p. (p.90)

La tenue d'apparat d'origine judéo-espagnole se compose de trois parties principales : la grande jupe enveloppante, le plastron brodé et le boléro. Cet ensemble comprend également une coiffe et une paire de chaussures ornées de broderies de fils d'or au carton.
La jupe s'ajuste en rabattant un des côtés (celui qui est décoré) sur l'autre. Elle fait partie de la "Grande Robe", tenue portée pour la première fois par la femme lors de son mariage, pour devenir ensuite un costume d'apparat de la femme mariée. La jeune femme la recevait le plus souvent en dot de son père. Elle est typique pour les grandes villes du littoral marocain et ne change qu'en détails d'une ville à l'autre. Les éléments variables étant la couleur du velours, les ornementations de galons et de broderies d'or.