Hammishah Houmshei Torah ve-Neviim rishonim ve-aharonim ve-Ketouvim (Les cinq livres de la Torah, premiers et derniers Prophètes, Hagiographes)

LINDENBERG, Jacques
Amsterdam, Pays-Bas, 
1631
Inv.
2014.14.001
Livre imprimé
Bible illustrée
TaNaKh, תורה נבאים וכתובים
Dimensions :
H. 17 - L. 12,2 - Ep. 5,1 cm
Impression sur papier, couverture cartonnée en cuir et toile enduite, estampée à la dorure
mahJ

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Volume imprimé in-8° épais avec une reliure moderne en semi marocain marron, 612 pages, texte en hébreu sur deux colonnes;
Ajout ultérieur de 74 planches, gravées à l'eau forte par Romeyn de Hooghe, représentant des scènes bibliques, souvent plusieurs sur une même planche, avec chaque fois les références en latin des versets illustrés. De format horizontal, ces planches sont pliés en trois à l'intérieur du volume.

Edition :
BEN ISRAEL Menasseh
Publication :
Art et Histoire du Judaïsme. Un abécédaire. Paris. mahJ. 2019, p. 42-43
Inscriptions
"Hebrew Bible / Amsterdam M. Z." sur le dos de la couverture. Page de titre : חמשה חומשי / תורה / פרשיותיו פתוחות וסתומות / ונביאים ראשונים ואחרונים / וכתובים / נדפס בבית / מנשה בן יוסף בן ישראל ז׳׳צל / והוגח בעיון גמדץ על ידו / שנת ישמחו השמים // באמשטירדם / בחנות השר וחשוב בא׳׳ה / אינדריק לואורינציאוס Colophon : יתשלם המלאכה המפוארה הזאת בבית מנשה בן ישראל יום ה׳ / לחדש אדר שנת שצ׳׳א לפ׳׳ק Inscriptions manuscrites en hébreu en haut et en bas de certaines planches gravées décrivant les scènes représentées
Page de titre : "Les cinq livres / de la Torah / ֵַ֪avec leurs péricopes développées / et les premiers et derniers prophètes / et les Hagiographes / imprimé chez / Menasseh fils de Joseph, fils d’Israël / [ ?] / en l’année « que les cieux se réjouissent » (Psaumes, 96, 11 -chronogramme) // A Amsterdam / dans la boutique du célèbre / Hendrik Laurentius" Colophon : «Ce travail magnifique a été achevé chez Menasseh ben Israël le 5 du mois d'Adar de l'année 391 du petit comput [...] » = 7 février 1631

Comme l'indiquent à la fois sa page de titre et son colophon, cette bible en hébreu a été imprimée à Amsterdam en 1631 par Menasseh ben Israël (Madère, 1604 - Midelburg, 1657), fondateur en 1626 de la première imprimerie hébraïque amstellodamoise.
Ce dernier était issu d’une famille de marranes – c’est-à-dire de juifs ibériques convertis au christianisme pour échapper aux expulsions de 1492 et 1496 – réfugiée à Amsterdam en 1613 pour échapper à l’Inquisition, avant de revenir à au judaïsme.
Dès 1622, Menasseh occupe une place éminente au sein de la communauté hispano-portugaise, devenant prédicateur de la communauté Neve Shalom (« Oasis de paix »). Rabbin et kabbaliste, il jouera par la suite un rôle diplomatique majeur, obtenant notamment de Cromwell en 1656 le retour des juifs, bannis d’Angleterre en 1290.
Imprimeur autant qu’auteur et traducteur, il entend par ses publications faciliter le retour des marranes à un judaïsme dont ils ont presque tout oublié. Son approche témoigne d’une connaissance des textes chrétiens et de relations avec les théologiens de son temps.
L'ouvrage reproduit le texte en hébreu des vingt-quatre livres du canon juif – les cinq livres du Pentateuque, les Prophètes et les Hagiographes.
Les soixante-quatorze planches gravées à l’eau forte de ce livre ont été conçues par Romeyn de Hooghe (Amsterdam, 1645 – Haarlem, 1708) pour L’Histoire du Vieux et du Nouveau Testament du pasteur Jacques Basnage de Beauval (Rouen, 1653- La Haye, 1723), publiée à Amsterdam par Jacques Lindenberg en 1704. Ce n’est donc que plus de soixante-dix ans après l’impression de la Bible, qu’elles ont été insérées dans cet exemplaire, sans doute à la demande d’un collectionneur juif, amateur d’art et bibliophile. En effet le goût pour les images qui s’affiche en tout lieu dans la société néerlandaise gagne aussi les milieux juifs.
On notera que certaines planches, notamment les premières, ont été "judaïsées" par le propriétaire du livre qui a ajouté à la main dans les marges inférieure et supérieure le texte hébreu correspondant.