Gilet

Tlemcen, Algérie, Afrique du Nord, 
20e siècle, 1er quart
Inv.
2004.17.001
Costume
Gilet
Ghlila
Dimensions :
H. 61,5 - L. (aux épaules) 48 cm
Brocart de soie, coton imprimé, broderies de fils d'or, perles de plastique, laiton, galons de coton et de fils métalliques
mahJ, 
don de la famille Arrouasse de Tlemcen

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Contexte d'utilisation
Fête familiale/ Mariage
Historique

Ce type de gilet était porté sur une chemise avec le pantalon "serwal" et la chemises à larges manches en tulle brodé.
Le mot "ghlila " vient du mot arabe "ghilala" ou "ghalila" . La "ghilala" semble désigner de fins sous-vêtements dans l'Arabie de l'époque du prophète Mahomet. A l'époque abbasside, dans Les Mille et une nuits, ce terme est attribué à une robe de "lingerie" féminine très légère et transparente. Dans le Cordoue de Ziryab, il aurait été appliqué à une forme de blouse fine, portée par-dessus la chemise. Quant au nom de "ghalila", il correspond aussi à un bouton avec lequel on ferme une cuirasse ou à un clou qui rapproche les deux bouts d'un collier : il est intéressant de constater que la "ghlila" algéroise se ferme à l'aide d'un seul bouton central.
Pour l'histoire de l'évolution de la "ghlila" voir la bibliographie.

Provenance
Ce gilet appartenait à la grand mère du donateur Madame Julie Arrouasse née Bumendil de Tlemcen.
Description

Gilet en soie brochée or et rose aux motifs floraux, ouvert devant, sans manches, la fermeture se fait par un bouton en plastique transparant dans la partie supérieure du gilet, un grand décolleté arrondi est bordé de 9 boutons tressés de fils d'or de chaque côté. Le décor de passementeries de fils d'or est placé sur les épaules aux au niveau des emmanchures. L'ensemble est doublé de cotonnade àdominance rouge et blanche.

Bibliographie
- Les Juifs d'Algérie. Images et textes, éd du Scribe, Paris, 1987.
- Leyla Belkaïd, Algéroises. Histoire d'un costume méditerranéen, Edisud, Aix-en-Provence, 1998.