Coupe de sanctification du vin

Italie ou Bohême, 
19e siècle, 4e quart/ 20e siècle, 1er quart
Inv.
2017.20.001
Objet cultuel
Coupe de sanctification du vin
Qiddoush, קידוש
Dimensions :
H. 19,8 - D. 11,7(pied) cm
Opaline bleue et overlay doublé blanc, peinture dorée
mahJ, 
don de Giuliana Moreno en mémoire des familles Moreno et Levi (Livourne-Rome-Tunis)

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Coupe en verre bleu et blanc de forme évasée sur piédouche. Tige hexagonale, base circulaire. La coupe comporte des motifs ovales réguliers, scandés de motifs végétaux stylisés,des croissants de lune et une étoile dorés. La lèvre et les bords de la base sont rehaussés d'un liseré à la peinture dorée.

Installée à Tunis depuis le début du XIXe siècle, la famille Moreno était originaire de Livourne. Moisè Moreno y ouvrit une pharmacie dans la Médina où la famille vécut par la suite dans une belle demeure - le palais du comte Raffo, acquis par Giacomo Cardoso, arrière-grand-père de Madame Moreno - dans laquelle la famille habita jusqu’aux années 2010. La dernière occupante de la maison, Madame Moreno, continua d’y séjourner jusqu’alors. Cette dernière ainsi que son frère, ont conservé toutes les archives familiales. Récemment, ils ont fait des dons importants à la ville de Livourne : les œuvres d’art de la collection familiale au Musée Juif de Livourne, les archives familiales aux Archives municipales de Livourne (Fonds Moreno, Archivio di Stato di Livorno). Madame Moreno a ensuite offert au mahJ le reste de ces archives ainsi que deux bagues (MAHJ inv. 2016.23.001 et 2016.23.002) et une boîte à aromates (MAHJ inv. 2016.23.003), deux broches (MAHJ inv. 2017.20.002 et 2017.20.004), un médaillon et la présente coupe (MAHJ inv. 2017.20.003 et 2017.20.001).
Celle-ci, montée sur un pied en opaline bleue avec overlay doublé blanc, est décorée à la peinture d’or, a pu être employée pour la cérémonie de sanctification du vin (qiddoush קידוש). Objet fabriqué en Italie ou en Bohême. Son décor de croissant et d’étoile à cinq branches évoque l’influence islamique dans les arts décoratifs italiens, certains objets étant destinés aux notables d’Afrique du nord et de l’Empire ottoman.
C’est un des rares exemples de coupe de qiddoush en verre, intéressante autant pour sa qualité d’exécution que pour son histoire. La famille de Madame Moreno faisait partie de l’élite de la communauté juive italienne établie à Tunis. Cette coupe est un héritage de la famille maternelle de la donatrice, les Levi, héritiers directs de la famille Pinto de la Fonsecca - d’origine espagnole -, et alliée aux Alfassa - famille juive connue dans l’Empire ottoman et proche de la famille Camondo.