Correspondance

LÉON, Armand
France, 
Entre 1939 et 1941
Inv.
MS/Fds Suzanne et Gilbert Dreyfus 1625.10.3.001-099
Manuscrit
Correspondance
Correspondance
Manuscrit à l'encre sur papier
mahJ, 
don des descendants de Suzanne et Gilbert Dreyfus

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Ensemble de 97 lettres manuscrites à l'encre d'Armand LÉON et adressées à sa famille : ses parents Berthe et David Auguste et sa sœur Henriette. Ainsi qu'une personne nommée Cécile.
Entre 1940 et 1941 il raconte le quotidien de la guerre. Il est assez épargné là où il se trouve, contrairement aux soldats sur le front Nord (notamment en Norvège, à Dunkerque ou encore près de la frontière belge).
Le 23 juin 1940, l’État-major, conformément aux ordres donnés par le commandant de l'Armée, a déposé les armes face aux allemands. Ils sont alors internés à Sarrebourg à la
caserne des Ulhans, en Moselle.
Après quelques mois et après une halte vers Epinay, Armand va se retrouver dans un Oflag à Edelbach, au nord de Vienne ; un camps de prisonniers de guerre pour officiers.
Durant ces longs mois d'internement, il est bien traité, mais le temps est long, la vie est monotone et il ne sait pas ce qu'il va advenir de lui. Il est dans l’expectative d'une libération qui n'arrive pas aussi vite qu'il aurait espéré.
Aussi, un mot d'Henriette LÉON à sa mère Berthe lui indiquant qu'elle était passée de leur côté.
Et une lettre d'une ami de la famille ayant envoyé un colis à Armand.