Copie d'un fragment de décor du plafond de la synagogue de Gwozdziec

KOLNIK, Arthur (Stanislavov, Galicie, 1890 - Paris, 1971) (peintre)
BREIER, Aloïs (1885-1948) (d'après)
France, 
Vers 1951
Inv.
2002.01.0448
ancien inv.
IOB0040
Matériel documentaire
Peinture
Dimensions :
H. 146,5 - L. 115 cm
Gouache sur isorel, vernis mat.
mahJ, 
Fonds du musée d'Art juif de Paris

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Historique

Gwozdziec est située en Galicie, proche de Jablonow. La synagogue, érigée vers 1650, fut modifiée au début du XVIIIe siècle, le plafond ayant été achevé en 1729. On donna alors à la toiture la forme d'une tente, forme sans analogie dans l'architecture en pierre car impossible à exécuter dans un autre matériau que le bois. Le décor polychrome reprend l'aspect des tapisseries. Les pans du plafond sont couverts d'éléments caractéristiques de ce style d'architecture (en forme de tente). Dans cette partie supérieure, ce sont les motifs floraux foisonnants avec feuillages et vases débordant de végétaux. Plus bas, se trouvent représentés des cercles avec des signes zodiacaux. Plus bas encore, des oiseaux, des frises et des volutes. Dans les cartouches des angles, des animaux, Léviathan, aurochs. Le partage des niveaux est marqué par des inscriptions et toutes sortes de décorations géométriques. Cet ensemble ressemble assez à celui du décor de la synagogue de Chodorow.
On ne connaît pas les auteurs de la plupart des polychromies ; on sait seulement qu'au milieu du XVIIe siècle, les murs furent peints par Isaak Ber et son fils et que Yitshak, fils de Yehudah Leib ha-Kohen de Jaryczow, a fini ce travail en 1729. Nous savons également que Israel fils de Mordekai Lisnicki de Jaryczow a peint à Gwozdziec et à Chodorow. Mais la datation de son activité est incertaine, elle oscille entre le milieu du XVIIe et la fin du XVIIIe siècle. Le rôle de Moses, fils de Yaïr de Radziwillow, n'est pas certain, fut-il le peintre ou le commanditaire de la rénovation du plafond de la synagogue de Chodorow en 1714 ? Mais soulignons que le même style fut maintenu par plusieurs générations de peintres. Cela prouverait l'existence, dans la région de Lwow (Jaryczow?) dans la seconde moitié du XVIIe et au XVIIIe siècle d'un centre artistique, d'une sorte d'école de la peinture de synagogue.

Provenance
Copie d'un fragment (angle) du décor du plafond de la synagogue de Gwozdziec (voir photos). Les photographies ont été réalisées par Aloïs Breier en 1913 dont on retrouve un tirage dans la cartothèque du musée. Il a publié divers ouvrages sur la question. Ses photographies se trouvent au Musée de Tel Aviv et au Bet- Hatefutsot.

Arrivé à Paris en 1931, Arthur Kolnik (1890-1972) est un peintre polonais, formé à l’Académie des beaux-arts de Cracovie, dont une partie de l’œuvre est liée à des thèmes juifs : illustrations de livres en yiddish et peintures du monde du shtetl.

Le mahJ conserve une autre copie du décor de la synagogue (inv. 2002.01.0449) ainsi que des plans (inv. 97.33.001.2.a-c)
Description

Panneau en grisaille représentant, en perspective, une partie du plafond peint d'une synagogue en bois. Médaillons d'animaux fabuleux, frise, rinceaux, cartouches portant les inscriptions en hébreu, végétaux.

Langue
hébreu
Inscriptions
Dans le médaillon circulaire, partie de gauche (voir traduction).
Dans le cartouche, partie de droite (voir traduction).
Au dos de la toile, sur une étiquette, en écriture manuscrite: "Exécuté par Arthur Kolnik. Gouache Lefranc. Sépia naturelle. jaune de Naples et blanc. vernis "Talens" mat.
Traduction
Médaillon de gauche: fragments de prières du matin glorifiant le Créateur, puis le nom de l'artiste "Tout ce travail a été achevé, pour la gloire de l'Eternel, par Isaac, fils d rabbi Yehoudah Leib le cohen, de la sainte communauté de Jayczow en 485 du Petit Comput [1725]".
Cartouche de droite: "Ne crains pas la peur soudaine ni quand viendra la destruction de la part des méchants. faites un plan, entendez-vous et cela ne demeurera pas parce que Dieu est avec vous. Jusqu'à la vieillesse je serai avec Lui et jusqu'aux cheveux blancs je résisterai. C'est moi qui l'ai fait, c'est moi qui le finirai et je résisterai et je serai sauvé".
Bibliographie
Bramy Nieba, Böznice drewniane, Varsovie 1996, [cote MAHJ 462(730.1)] p 90 et 128.
PIECHOTKA, Maria et Kaziemierz, Heaven's Gates. Wooden synagogues in the territories of the former Polish-Lithuanian Commonwealth, Varsovie, 2015, p. 183 et 395-302.