Cimetière israélite de la rue de Flandre, dans la cour d'un lavoir

Paris, France, 
1926
Inv.
IM/1471.02
Imprimé
Coupure de presse
Cimetière israélite de la rue de Flandre, dans la cour d'un lavoir
Dimensions :
Carton : H. 9,7 - L. 15,7 cm ; Image : H. 8,9 - L. 11,8 cm
Impression
mahJ

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Vue en plongé sur un cimetière israélite à l'abandon avec pierres tombales et arbres.

Inscriptions
Tampon au dos du carton : " Document authentique année 1926"

Cet ancien cimetière Portugais se situe au 44 rue de Flandres, dans le 19ème arrondissement de Paris, sa fondation remonte à la fin de l'Ancien Régime. Il témoigne du statut précaire des juifs parisiens jusqu'à la Révolution.
En 1765, ce lieu était connu comme le cimetière de Juifs. A la suite d'une succession, le jardin passa entre les mains d'un écorcheur, le sieur Matard, qui utilisa aussi le terrain pour ensevelir des restes d'animaux. Devant ce scandale, Jacob Rodrigues Pereire, "agent" de la communauté juive portugaise à Paris, réussit à obtenir l'autorisation d'acheter un jardin voisin pour en faire un véritable cimetière.
Ce cimetière demeura en fonction sous la Révolution, comme le montre une épitaphe sur la tombe de Samuel Fernandes Parto, décédé en 1794: "J'aime mieux ma situation que l'esclavage. Ô âme immortelle, cherche à vivre libre ou suis-moy comme un bon républicain." En 1809, la propriété du cimetière passa au consistoire de Paris, qui le ferma définitivement en 1810, la communauté disposant désormais d'un carré au Père-Lachaise.
Le cimetière est inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis le 3 janvier 1966.
Source : Guide du Patrimoine Juif Parisien, Dominique Jarrassé, éditions Parigramme 2003.