Boîte pour aromates

Italie, 
18e siècle, 4e quart
Inv.
2016.23.003
Objet cultuel
Boîte pour aromates
Boîte pour bessamim ou hadassim, בסמים , הדסים
Boîte pour aromates
Dimensions :
H. 27 - D. 10,6 (pied) cm
Argent repoussé et gravé
mahJ, 
don de Giuliana Moreno en mémoire des familles Moreno et Levi (Livourne-Rome-Tunis)

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Boîte en forme de boule creuse ajourée ; pied circulaire à décor repoussé de rinceaux, ornement de tige grimpante en onze sections. Le corps de la boîte est composé de deux hémisphères emboîtés.

Marques :
Trois poinçons

Installée à Tunis depuis le début du XIXe siècle, la famille Moreno était originaire de Livourne. Moisè Moreno y ouvrit une pharmacie dans la Médina où la famille vécut par la suite dans une belle demeure - le palais du comte Raffo, acquis par Giacomo Cardoso, arrière-grand-père de Madame Moreno - dans laquelle la famille habita jusqu’aux années 2010. La dernière occupante de la maison, Madame Moreno, continua d’y séjourner jusqu’alors. Cette dernière ainsi que son frère, ont conservé toutes les archives familiales. Récemment, ils ont fait des dons importants à la ville de Livourne : les œuvres d’art de la collection familiale au Musée Juif de Livourne, les archives familiales aux Archives municipales de Livourne (Fonds Moreno, Archivio di Stato di Livorno). Madame Moreno a ensuite offert au mahJ le reste de ces archives ainsi que deux bagues (MAHJ inv. 2016.23.001 et 2016.23.002) et cette boîte à aromates (MAHJ inv. 2016.23.003), deux broches (MAHJ inv. 2017.20.002 et 2017.20.004), un médaillon et une coupe (MAHJ inv. 2017.20.003 et 2017.20.001).
Quoique son principe de pomandre (boule creuse et percée en métal destinée à contenir les épices, dont les orifices permettent l’émanation d’effluves de parfum à visée rituelle) ne présente rien d’original, son exécution est particulièrement remarquable. Des recherches préliminaires laissent supposer que cet objet d’orfèvrerie est une pièce unique.