Berühmtheiten der Neuzeit n°I

WIESEN, Isaac
Osterode, Göttingen (région de), Allemagne, 
1884
Inv.
98.41.001
Document d'archives
Dimensions :
Carton : H. 33 - L. B46,2 / Document : H. 26,2 - L. 40 cm
Impression sur papier collé sur carton.
mahJ, 
Fonds du musée d'Art juif de Paris

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Dans un cadre rectangulaire, composition consistant en une galerie de 171 portraits de rabbins, d'hommes politiques et d'hommes d'affaires, et d'intellectuels juifs célèbres disposée en trois colonnes: la 1ère et la 3e comportent 7 rangées dont 6 ont sept portraits et la septième (tout en bas) a 9 portraits. La colonne centrale compte huit rangées dont la troisième a 5 portraits, la 5e et la huitième (celle du bas) ont 9 portraits. Chaque portrait est tiré d'une photo ou d'une gravure. Il est dans une niche en forme d'arcade avec une légende manuscrite en dessous. Au centre, Au milieu de la 3e rangée en partant du haut, dans la colonne du milieu, le portrait de profil, en buste, encadré par des tables de la Loi en arcades et surmonté par une étoile de David : Moses Montefiore.
En hébreu, titre: Gdolei ve-hakhemei zemanenou

Inscriptions
Berühmtheiten der Neuzeit/Gdolei ve-hakhamei zemanenou Eigenthum von I. Wiesen, Lehrer, Osterode, März 1884 Vervielfältigung wird streng verfolgt.
Personnalités distinguées et érudites de notre temps / Célébrités des temps modernes insc.: Propriété de I. Wiesen, enseignant, Osterode, mars 1884 Reproduction interdite
Galerie de portraits. Entre 1870 et 1899, Isaac Wiesen chantre et fonctionnaire (enseignant = Lehrer) communautaire à Frankfurt am Main puis à Osterode, fabrique ces affiches avec des galeries de portraits rabbiniques et de juifs célèbres. Il place l'homme politique et philanthrope Moses Montefiore au centre de l'affiche, figure très populaire dans le monde juif durant le XIXe siècle. Ce dernier est encadré de figures aussi très prestigieuses, mortes ou vivantes (Mendelssohn, Adler, Rothschild, Stern etc...) notamment les plus anciennes étant placées dans les rangées du bas du cadre. Ce type de composition est, au début, une fabrication de la fin du XIXe siècle,"destinée à soutenir l'orthodoxie dans les régions où l'observance religieuse baisse". Par la suite les hommes représentés ne sont plus des personnages célèbres et exemplaires par leurs œuvres religieuses, mais sont également des écrivains et des intellectuels, des chantres et des musiciens.