Bandelette de Torah

Alsace, Allemagne, 
1752
Inv.
D.2015.01.001
Textile
Bandelette de Torah
Mappah, מפה
Dimensions :
H. 60 - L. 93 cm (montage) - H. 15,5 - L. 363,5 cm (démonté)
Lin brodé au fil de soie
Dépôt de la Fondation Pro-Mahj, 
Legs de Marion Rotil

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Cette mappah en lin, brodée de fils de soie, est constituée de quatre morceaux cousus bout à bout.
Lorsqu’elle est rentrée dans les collections du musée, elle avait été remontée pour former une sorte de napperon sans respecter l’ordre de l’inscription.
De qualité exceptionnelle, elle se distingue par la richesse de son décor, tant à l’intérieur des lettres qu’en-dessous et au-dessus de l’inscription. La torah est symbolisée par Moïse portant les Tables de la Loi et la houppah (dais de mariage) abrite une étoile, allusion probable à la Hochzeitstein, « pierre de mariage » placée sur un mur extérieur de la synagogue sur laquelle était brisé le verre dans les communautés rhénanes. On notera la présence d’un arbre de vie avant le nom de l’enfant, des mains bénissantes de prêtre et une couronne au-dessus de l’abréviation C[ohen] Ts[adiq] ou Katz, et le signe zodiacal de la Vierge.
Les bordures fourmillent de végétaux et d’animaux (nombreux oiseaux, un lapin, un lièvre, un renard, un écureuil, un cerf, une cigogne, un coq, des papillons…) parmi lesquels on notera la présence d’une licorne, animal légendaire rencontré dans des fables traduites en yiddish. Quelques fils noirâtres semblent indiquer l'emploi de fils d'argent, aujourd'hui oxydés.

Publication :
"Art et histoire du Judaïsme, un abécédaire", Paris, coédition mahJ/Flammarion, 254p. (p. 36-37)
Inscriptions
אברהם מרדכי בהחר אלכסנדר כץ שליט יגדל בתורה ולחופה ולמעט אס נולד במט יו ה׳א׳ אלול תקיב לפק ִinscriptions complémentaires : כתר כהונה / כתר תורה / מזל טוב / דמזלו בתולה
Abraham Mordekhai F[ils du] S[aint] R[abbi] Alexander C[ohen] ts[adiq] Q[ue sa] V[ie soit] L[ongue et] H[eureuse], qu'il grandisse dans la Torah, pour la houppah et les Bonnes Act[ions], A[men] S[elah], Né S[ous une] B[onne] E[toile] le jeudi 1er de R[osh] H[odesh] Eloul 512 D[u] P[etit] C[omput]" [= 11 août 1752] inscriptions complémentaires : "Couronne de la prêtrise" / "Couronne de la Torah" / "Signe de la Vierge"

Cette mappah a été réalisée pour un certain Abraham Mordekhai, fils d’Alexander Katz (abréviation de "cohen tsadiq"), né le jeudi 1er eloul 512 du petit comput (11 août 1752).
Elle se distingue par la qualité exceptionnelle de ses broderies, rehaussées par endroits de fils d’argent. Si le décor des lettres reste, par sa fantaisie, dans la tradition des manuscrits médiévaux, elle a été enrichie comme souvent au milieu du XVIIIe siècle, de motifs floraux et animaliers : un lapin, un renard, un écureuil, un cerf, une cigogne, un coq, des papillons…et même une licorne, certainement inspirée d’une gravure.
Le texte de la bénédiction est illustré par Moïse recevant les Tables de la Loi et un dais de mariage. Au-dessus du nom du père, apparaissent des mains bénissantes désignant un descendant d’Aaron et sous la date, le signe zodiacal de l’enfant.
Rotil, le nom de la donatrice serait une déformation de Rothschild.

Historique
Legs de Madame Marion Rotil à la Fondation Pro-mahj