Artistes juifs assassinés

25/01/52
Inv.
AR/1524.16.6
Photographie
Article de journal
Dimensions :
H.40cm - L. 33 cm
Papier imprimé
mahJ, 
don d'Ariel Fenster

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Dans le « Naye yidishe tsaytung » Article de Moyshè Dlużnowski sur 6 colonnes

Parution de l'ouvrage de H. Fenster, une stèle en mémoire de 84 artistes juifs. Rappel de l'avant-propos de HF, expliquant qu'à son retour à Paris à la Libération, son premier mouvement a été de chercher à savoir qui était resté en vie, retournant à Montparnasse. Face à l'absence de ses camarades artistes, l'idée s'est imposée à lui de rappeler leurs mémoires et leurs œuvres, pour les générations à venir. « Il ne s'agit pas d'une œuvre de critique d'art, mais plutôt de piété. » Ces artistes juifs étaient venus à Paris de shtetlekh est-européens, où la seule couleur était souvent le gris, pour apprendre de maîtres français une vision du monde, de l'homme, de la vie et de la mort. Ils avaient pu exprimer leur fièvre créatrice, tout en vivant souvent dans le dénuement. Recherches approfondies menées par HF sur chacun des 84 artistes et sur leurs fins, avec pour presque tous le passage par Drancy. Evocation du peintre H. Soutine, mort en 1943 à 49 ans ; du sculpteur N. Ahronson et de la propre fuite de l'auteur de l'article, par la même route que le sculpteur ; du jeune peintre Yankev Moncznik, avec qui HF avait voyagé en Pologne juste avant la guerre, pour peindre les synagogues les plus anciennes, dont celle de Cracovie (13ème s.) ; le peintre Ayzik Feder, auteur du portrait d'André Spire, publiée dans l'ouvrage, au côté de son portrait d'un enfant juif à Drancy ; de Yitskhok Hirszfang, Jacques Gotko, Avrom Weinbaum, Marcel Slodki, Chana Kowalski, Szmuel Granowski. Liste d'artistes juifs assassinés dans d'autres pays d'Europe. Seuls défauts de l'ouvrage : le style pas assez condensé, pas assez ordonné, un excès de mots laudateurs ; mais la piété et la conscience de l'auteur font que les lecteurs savent qu'ils peuvent se garder de toutes questions supplémentaires au sujet des artistes martyrs.