Amulette

19e siècle
Inv.
2005.51.001
Document d'archives
Amulette
Qame'ah ou qami'a, קמיע
Dimensions :
H. 206 - L. 7,2 cm
Encre sur papier.
mahJ

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Longue bande de parchemin (assemblage de trois bandelettes mises bout à bout, couverte d'un texte manuscrit de plusieurs écritures dont une écriture carrée séfarade.

Cette amulette, destinée à la protection contre toutes sortes de maux, porte une combinaison incantatoire manuscrite des noms des anges et du tétragramme Y H V H. Ce dernier, en caractères carrés, répété sur deux lignes, est l'imprononçable, l'ineffable et le plus puissant parmi tous les noms de Dieu. Dans la tradition juive, le nom est le vaisseau de l'âme et connaître un nom permet de connaître le secret de l'essence de son propriétaire. Effectuée dans des circonstances licites, l'invocation du nom d'un ange afin d'obtenir son assistance dans la fonction qui lui est propre (et présente dans son nom), convoque alors son possesseur qui ne peut y résister. Invoquer le tétragramme ne saurait être fait pour une mauvaise cause ou à la légère, comme le stipule le troisième commandement. Ainsi, seul le Grand-Prêtre pouvait-il, après maints rituels de purifications, prononcer le tétragramme, et ce seulement le jour de Kippour.