Amulette

CHOUKROUN, Aaron
Afrique du Nord, Algérie, Laghouat, 
1ere moitié 20e siècle
Inv.
2013.21.014
Objet cultuel
Amulette
Shivviti, שוותי
Dimensions :
H. 30,1 - L. 6,1 cm
Papier transparent, écriture manuscrite à l'encre noire, rouge, verte, blreue, gouache dorée.
mahJ, 
don de Jean-Claude Lalou en mémoire des familles Lalou et Zenou de Laghouat

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Amulette sur papier transparent avec texte en caractères hébraïques (formules consacrées) inscrit en noir, rouge, bleu, vert. Symboles : chandelier à sept branches en micrographie noire, étoile de David en gouache dorée dont le contour est repassé à l'encre verte avec au centre, l’inscription ציון [Tsiyyon] Sion. La bordure et les différentes parties de l'amulette sont séparés par des traits de gouache dorée.

Inscriptions
Inscription dans l’Étoile de David : ציון [Tsiyyon] Sion
Aaron CHOUKROUN est rabbin à Laghouat. Isaac Jacob Lalou décéda en 1963 et fut enterré au cimetière de Bagneux. Après la mort de son épouse, leurs dépouilles furent transférées en Israël. Cette amulette, faite par Aaron Choukroun, rabbin à Laghouat, fait partie d'une boîte contant divers documents et objets : Liasse de papiers avec formules hébraïques et dessins symboliques, porte amulette dans une pochette textile, tsitsit, plomb du cercueil recueilli après l’exhumation du corps de Jacob à Bagneux. __ M. Jean-Claude Lalou, co-fondateur de la Confrérie d’Abraham, a fait don au MAHJ d’un large ensemble d’archives liées à l’histoire de sa famille et de la communauté des juifs de Laghouat, ville du désert, située à la marge saharienne de l’Algérie. La famille Lalou appartenait à la notabilité de Laghouat. Ils étaient négociants et orfèvres. Très liés – jusqu’à aujourd’hui – aux confréries musulmanes de la région, les membres de la famille Lalou, Isaac Jacob et Michel, père et fils, ont été élus maires de la ville et occupèrent cette fonction durant de nombreuses années. La seule interruption que Michel Lalou connut dans cette fonction fut due aux lois d’exclusion des Juifs sous le régime de Vichy. Les 33 objets donnés par Jean-Claude Lalou sont liés à l’histoire personnelle des membres des familles Lalou et Zenou de Laghouat en Algérie. Ils ont été la propriété des parents et grands-parents de Jean-Claude Lalou (son grand-père Isaac Jacob Lalou, Soltana (Suzette) et Michel Lalou, ses parents) et de Jean-Claude Lalou lui-même.Les archives et les objets Lalou témoignent d’une des diverses manières d’être juif en Algérie et de la grande qualité des rapports entre les juifs et les musulmans dans les marges sahariennes.