Le mahJ chez vous #13 : Les lumières de Hanoukkah
 

Lampe de la Reconsécration, France, XIVe siècle © Jean-Gilles Berizzi, RMN – Grand Palais - mahJ



Chers Amis du mahJ,

Hanoukkah, la fête des Lumières, débute la semaine prochaine. Elle commémore un miracle survenu à l’époque des Maccabées (167-165 avant notre ère), lors de la reconsécration du Temple de Jérusalem, profané par Antiochus Épiphane.

Le mahJ, qui conserve près de deux cents lampes de Hanoukkah, présente dans son parcours permanent une salle qui leur est dédiée. Cet espace est le seul, dans le musée, à confronter les déclinaisons de forme, de style et de matériau d’un même objet, selon son origine géographique et sa période : un panorama qui s’offre comme une métaphore de l’immense diversité des cultures juives à travers le monde, ainsi que de leur pérennité au cours des siècles.

La hanoukkiyyah que nous mettons à l’honneur aujourd’hui est une des pièces les plus remarquables du musée. Provenant de la collection du compositeur et chef d’orchestre Isaac Strauss (1866-1888), offerte après sa mort par Charlotte de Rothschild au musée de Cluny, elle a été découverte au XIXe siècle dans l’ancien quartier juif de Lyon. Antérieure à 1394, date de la dernière expulsion des juifs de France, il s’agit de l’un des plus anciens objets de culte domestique connus pour le Moyen Âge français.

Vous pourrez admirer tous ces lampes à la réouverture du mahJ le 15 décembre.
En attendant, nous vous proposons des activités en ligne, pour tous les âges, qui vous permettront de mieux les regarder une fois de retour dans nos salles :


Nous vous souhaitons une fin de semaine lumineuse !

Fidèlement,

L’équipe du mahJ


 
71, rue du Temple, 75003 Paris
mahJ.org
Facebook
Twitter
Instagram
Youtube
 

Cet email vous est adressé par le musée d'art et d'histoire du Judaïsme.
Conformément à la Loi informatique et libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données qui vous concernent.