Pierre Birnbaum et Grégoire Kauffmann

Tuesday 12 November 2019, 19h30-21h00
Pierre Birnbaum © Emmanuelle Marchadour Grégoire Kauffmann © J.-L. Bertini

Pierre Birnbaum © Emmanuelle Marchadour Grégoire Kauffmann © J.-L. Bertini

Rencontre animée par Emmanuel Laurentin.

Tarifs et réservation 

6 € / 4 €  Amis du mahJ

Réservation
> Billetterie en ligne*
> Sur place, à la billetterie du mahJ (du mardi au samedi de 11h à 17h)
> Par téléphone, au 01 53 01 86 50 (du lundi au jeudi de 10h30 à 13h30*)
* Paiement sécurisé par carte bancaire

> Enseignants : Toutes les séances sont gratuites sur inscription : education@mahj.org

Lieu 

Auditorium

À travers la musique, la littérature ou le cinéma, le programme de l'Auditorium offre un prolongement des domaines abordés dans le musée et les expositions.

À l’occasion de la parution des ouvrages La leçon de Vichy : une histoire personnelle, de Pierre Birnbaum, Seuil, 2019, et Hôtel de Bretagne. Une famille française dans la guerre et l’épuration, de Grégoire Kauffmann, Flammarion, 2019

Professeur émérite à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne, théoricien de « l’État fort à la française », l’historien Pierre Birnbaum, né en 1940, s’est longtemps interdit d’évoquer son expérience d’enfant caché durant la guerre. Rétif à l'égo-histoire, c’est en véritable historien qu’il s’empare enfin de cette histoire refoulée, livrant une réflexion passionnante sur les compromissions des hauts fonctionnaires français sous le régime de Vichy, et sur les leçons que la République a échoué à en tirer.

Histoirien et professeur d'histoire à Sciences Po Paris, Grégoire Kauffmann est spécialiste des droites radicales. En enquêtant sur l’exécution sommaire d’un homme à Quimperlé au lendemain de la Libération, il s'est vu contraint de relire son histoire familiale avec l’oeil de l’historien, bousculant les « mythes paresseux » de la France comme ceux de sa propre famille.