Triptyque avec image de Rachel sur son lit de mort

O'CONNELL, Frédérique
, Potsdam, 1823 - Paris, 1885
Paris, France, 
Après janvier 1858
Inv.
2003.48.011
Estampe
Triptyque
Dimensions :
Héliogravure (à vue) : H. 20 - L. 31 / Cadre : H. 31,2 - L. 39,5 (fermé) - L. 53 (ouvert) - Ep. 2,4.
Héliogravure sur papier, cadre en bois (palissandre), argent niéllé, verre.
mahJ, 
don de Stéphane Grodée

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Cadre de bois en palissandre, qui se referme par deux battants, contenant une image représentant le portrait d'une femme morte a demi couchée dans son lit, sa tête couronnée par des lauriers.

En 1858, Frédérique O'Connell (née Miethe; Potsdam, 1823 - Paris, 1885) fit le portrait de Rachel sur son lit de mort d'après photographie. L'original du portrait de Rachel sur son lit de mort par Frédérique O'Connell fut légué par Émile de Girardin à la Comédie-Française qui en possède également une copie plus colorée par un artiste anonyme.
Son portrait de Rachel morte valut à l'artiste un procès en 1858 par Jacques et Sarah Félix, respectivement père et sœur aînée de Rachel qui gagna d'abord (issue par le tribunal du Décret Rachel qui fit ensuite jurisprudence dans les affaires de respect de la vie et de l'image privées). Malgré ce décret, l'image de Rachel sur son lit de mort par O'Connell fut fréquemment reproduite, tout d'abord en une trentaine de photographies par Goupils et Cie, puis dans la presse. Destiné aux admirateurs de la grande tragédienne, ce type de coffret reliquaire en forme de triptyque a été fabriqué en plusieurs exemplaires. Outre celui-ci, un autre exemplaire se trouve dans les collections du musée Carnavalet. (OM 3521).

Historique
Appartenait à la collection Jacques Chazot