Couronne de Torah

Algérie, Tunisie, 
20e siècle, 1ere moitié
Inv.
2015.18.002
Objet cultuel
Couronne de Torah
Couronne de Torah
Dimensions :
H. 17 x L.118 cm
Argent repoussé et gravé.
mahJ, 
don de la Fondation Pro Mahj

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Ensemble articulé de douze plaques avec rabat inférieur relié par deux anneaux, ainsi qu'un fermoir à deux montants. Sur les douze rabats et en partie basse des deux montants: décor floral. Sur les plaques centrales: dans une guirlande végétale, écusson représentant les symboles et l'inscription en hébreu de chacune des douze tribus d'Israël (lions, taureau, arbre, bateaux, gazelle, serpent, Torah, récipients, faux, vase).

Publication :
Catalogue de vente Kedem, Jérusalem, 4 février 2015, n° 64
Don de Massouda à la Maison Shalimi

Cette couronne est faite pour être fixée sur un coffre dit tiq, contenant un rouleau de Torah.
Elle est constituée par 12 plaques d’argent reliées entre elles par des articulations.
Chaque plaque porte une petite plaque ornementale. Les plaques sont gravées de motifs floraux, noms et emblème des 12 tribus d’Israël. Sous la plaque de la tribu de Benjamin est gravée l’inscription en hébreu « Matanat Massouda » (« don de Massouda ») ; sous la plaque de Ruben : « Le-beit Shalini [?] » (« à la maison Shalini » ou « pour la synagogue Shalini »).
Le judaïsme nord-africain a produit une grande variété de styles dans les objets de judaica. Le musée d’Israël possède trois exemplaires de couronnes de Torah articulées en argent repoussé et gravé, l’une de Libye (Tripoli), la seconde de Tunisie (Gabès) et la troisième de provenance nord-africaine sans spécification. Toutes les trois datent du début du XXe siècle. Le thème des douze tribus d’Israël n’est pas un motif courant pour ce genre d’objet.

Historique
Achat par la Fondation Promahj vente Kedem à Jérusalem le 4 février 2015, lot n° 64