Brûle-parfum/ Confiturier

Empire Ottoman, Turquie ?, 
19e siècle, 4e quart/ 20e siècle, 1er quart
Inv.
2013.21.028
Objet de la vie quotidienne
Brûle-parfum/ Confiturier
Brûle-parfum/ Confiturier
Dimensions :
H. 26 - L. (avec les anses) 13,4 - D. (max.) 8,1 cm
Argent [et étain ?], gravé guilloché
mahJ, 
don de Jean-Claude Lalou en mémoire des familles Lalou et Zenou de Laghouat

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Brûle-parfum ou confiturier en argent [et étain?] guilloché, reposant sur des piédouches ajourés, prises et anses florales.

Marques :
Poinçons sur couvercle, fût et socle : tughra et sah

M. Jean-Claude Lalou, co-fondateur de la Confrérie d’Abraham, a fait don au MAHJ d’un large ensemble d’archives liées à l’histoire de sa famille et de la communauté des juifs de Laghouat, ville du désert, située à la marge saharienne de l’Algérie.
La famille Lalou appartenait à la notabilité de Laghouat. Ils étaient négociants et orfèvres. Très liés – jusqu’à aujourd’hui – aux confréries musulmanes de la région, les membres de la famille Lalou, Isaac Jacob et Michel, père et fils, ont été élus maires de la ville et occupèrent cette fonction durant de nombreuses années. La seule interruption que Michel Lalou connut dans cette fonction fut due aux lois d’exclusion des Juifs sous le régime de Vichy.
Les 33 objets donnés par Jean-Claude Lalou sont liés à l’histoire personnelle des membres des familles Lalou et Zenou de Laghouat en Algérie. Ils ont été la propriété des parents et grands-parents de Jean-Claude Lalou (son grand-père Isaac Jacob Lalou, Soltana (Suzette) et Michel Lalou, ses parents) et de Jean-Claude Lalou lui-même.Les archives et les objets Lalou témoignent d’une des diverses manières d’être juif en Algérie et de la grande qualité des rapports entre les juifs et les musulmans dans les marges sahariennes.

Cet objet décoratif, inspiré par un style italien mais est de facture ottomane. Nous ne sommes pas certains de leur fonction : brûle-parfum ou confiturier ? Selon Jean-Claude Lalou, c’est un brûle-parfum. Une paire d’objets très similaires figurèrent dans la vente Tajan du 29 novembre 2010 [n°175] mais on en trouve également en vente chez Christie’s (vente 5505, Paris, lot 13). Voir aussi http://www.christies.com/lotfinder/ancient-art-antiquities/paire-de-conf...
http://www.artfinding.com/images/svv/1/94/tajan.pdf )
Alors qu’il est fréquent que ce genre objet aille par paire et qu’ils reposent chacun sur son plateau, celui n’a ni plateau ni pendant. Peut-être les a-t-il perdus ?
Cet objet fut offert par le bashaga Dehlis, chef de la confédération des tribus nomades Larbaa, pour le mariage de Michel Lalou et Suzette Lalou, les parents du donateur.