Broche à piecettes d'or

Tunisie, Empire ottoman, 
19e siècle, 4e quart/ 20e siècle, 1er quart
Inv.
2017.20.002
Bijoux
Broche à piecettes d'or
Broche à piecettes d'or
Dimensions :
H. 7 - D. 3,2 cm
Or
mahJ, 
don de Giuliana Moreno en mémoire des familles Moreno et Levi (Livourne-Rome-Tunis)

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Description

Pièce en or soudée sur une broche en épingle à nourrice, dont pendent sur des chainettes quatre autres pièces similaires. A leur extrémité, une petite lame en forme de losange leur est rattachée par un maillon. Les pièces sont frappées au resto et au verso d'une calligraphie arabe.

Installée à Tunis depuis le début du XIXe siècle, la famille Moreno était originaire de Livourne. Moisè Moreno y ouvrit une pharmacie dans la Médina où la famille vécut par la suite dans une belle demeure - le palais du comte Raffo, acquis par Giacomo Cardoso, arrière-grand-père de Madame Moreno - dans laquelle la famille habita jusqu’aux années 2010. La dernière occupante de la maison, Madame Moreno, continua d’y séjourner jusqu’alors. Cette dernière ainsi que son frère, ont conservé toutes les archives familiales. Récemment, ils ont fait des dons importants à la ville de Livourne : les œuvres d’art de la collection familiale au Musée Juif de Livourne, les archives familiales aux Archives municipales de Livourne (Fonds Moreno, Archivio di Stato di Livorno). Madame Moreno a ensuite offert au mahJ le reste de ces archives ainsi que deux bagues (MAHJ inv. 2016.23.001 et 2016.23.002) et une boîte à aromates (MAHJ inv. 2016.23.003), deux broches dont la présente (MAHJ inv. 2017.20.002 et 2017.20.004), un médaillon et une coupe (MAHJ inv. 2017.20.003 et 2017.20.001).
Cette broche est un bijou de tradition européenne classique par sa structure, mais de goût oriental en raison de la présence de pièces d’or, particularité propre aux bijoux d’Afrique du Nord et de l’Empire ottoman.
La famille de Madame Moreno faisait partie de l’élite de la communauté juive italienne établie à Tunis. Cette broche est un héritage de la famille maternelle de la donatrice, les Levi, héritiers directs de la famille Pinto de la Fonsecca - d’origine espagnole -, et alliée aux Alfassa - famille juive connue dans l’Empire ottoman et proche de la famille Camondo.