Boléro

Maroc, 
1887
Inv.
2002.01.0917.02
ancien inv.
IOB0733
Costume
Boléro
Gombaïz
Dimensions :
H. 56,5 - L. (à la base) 68 - L. (entre les deux manches) 80 cm
Velours, broderie au fils d'or et de soie, galons dorés et argent, soie, doublure coton
mahJ, 
Fonds du musée d'Art juif de Paris, don de Mme Assouline en 1987

Pour toute demande de reproduction veuillez contacter la photothèque.

Contexte d'utilisation
Fête familiale/ Mariage
Historique

Le mot "gombaïz" vient de l'espagnol "gambax" , il désignait une tunique que l'on portait sous le haubert. On peut le rapprocher également du terme syrien "qombaz" qui désigne une sorte de longue redingote retenue à la taille par une ceinture.
Ce boléro fait partie de la "Grande Robe", tenue portée pour la première fois par la femme lors de son mariage, avant de devenir un costume d'apparat de la femme mariée. La jeune femme la recevait le plus souvent en dot, de son père. Cette tenue est typique pour les grandes villes du littoral marocain et ne change qu'en détails d'une ville à l'autre. Les éléments variables étant la couleur du velours, les ornamentations de galons et de broderies d'or.

Description

En velours violet, coupe droite, ouvert devant, avec un grand décolleté rond, à manches courtes. Le décor de galons d'or est placé sur la bordure du décolleté sur la largeur de 11 cm, sur les manches et sur les épaules. Le tout est doublé de toile de coton blanc.

Bibliographie
"La vie juive au Maroc, éd. Stavit, Paris, 1986;
J. Jouin, "Le costume de la femme israélite au Maroc", in Journal de la Société des Africanistes, VI (1936);