Charlemagne Palestine

du mercredi 17 mai 2017 jusqu'au dimanche 19 novembre 2017
Exposition Charlemagne Palestine

Photo : Paul Allain

Exposition Charlemagne Palestine

Photo : Paul Allain

Sculptures, peintures, installations visuelles et sonores, films et concerts... Charlemagne Palestine investit le mahJ à l’occasion d’une exposition personnelle, première du genre dans un musée français. Dans les écuries, il déploie une installation qui mêle œuvres historiques et nouvelles productions, faisant évoluer le visiteur au cœur de son univers foisonnant, où les peluches tiennent un rôle de premier ordre.

Lieu 

Anciennes écuries

Né à Brooklyn en 1947 sous le nom de Chaim Moshe Palestine, il rejoint, enfant, la chorale juive de Stanley Sapir, pour atténuer par le chant les effets de son bégaiement. Élevé dans une famille originaire d’Odessa, il est partagé entre une éducation traditionnelle et son goût pour les formes artistiques expérimentales. Sa pratique du chant, du carillon,de l’orgue puis du piano lui permet de développer, dès les années 1970, une relation physique et vibratoire à l’espace,à son corps et à ceux de l’auditoire.

Ses performances s’adaptent aux contextes et aux instruments qu’il utilise, engendrant un véritable dialogue avec les lieux qui le reçoivent. La dimension totale de sa démarche est à l’image des peluches qu’il recueille et expose : public idéal, totems, communauté choyée et perdue qu’il cherche à reconstruire, elles concrétisent aussi le caractère animiste de son œuvre.

Charlemagne Palestine a fait l’objet de récentes expositions personnelles à la Kunsthalle de Vienne et au Witte de With à Amsterdam.

En 2017, une exposition lui est également consacrée au Jewish Museum de New York, et il donnera matière à un livre d’essais et d’entretiens aux Presses du réel.


Voir la vidéo sur akadem


Commissariat
Marie Canet et Fanny Schulmann