Voyages © DR
KZ © DR
Projection

Cinéma du réel au MAHJ

lundi 10 mars 2008, 18h00-22h00

Le festival du Cinéma du réel 2008 présente, dans le cadre de sa rétrospective Figures du tourisme, pour une histoire de la « vue », en complicité avec le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, un programme questionnant la pratique des «visites» des camps de concentration.

Barry Frydlender
Affiche de l'exposition
©Barry Frydlender
Exposition

Barry Frydlender Israël Présent composé

Du 20 février 2008 au 25 mai 2008

Que dit l’œuvre d’un artiste utilisant la photographie sur un pays où l’image est, plus qu’ailleurs, un enjeu politique ? Barry Frydlender, comme tétanisé par l’usage qui fut fait de ce médium pendant la première Intifada (1987-1993), préféra d’abord y renoncer.

David Ben Gourion lit la déclaration d'indépendance de l'État d’Israël
Tel Aviv, 14 mai 1948 ©DR
Exposition

14 mai 1948 : enquête d'un collectionneur Une exposition conçue par Michael Levin

Du 20 février 2008 au 25 mai 2008

À quatre heures de l’après-midi, une veille de Shabbat, le 5 Iyar 5708, le 14 mai 1948, dans une modeste salle du musée de Tel-Aviv, sous le portrait de Theodor Herzl, David Ben Gourion lut la proclamation d’indépendance de l’État d’Israël, devant les trente-sept membres du Conseil national juif, signataires de la déclaration.

Auditorium du MAHJ
Conférence

L’Ecclésiaste (Qohélet) et le désir de l’homme

mercredi 13 février 2008, 20h30-22h00

Par Gérard Haddad, psychanalyste

Cécile Wajsbrot © Jean-David Moreau
Olivier Guez © Didier Pruvot, Flammarion
Rencontre

Juifs en Allemagne : un possible retour ?

lundi 11 février 2008, 19h30-21h00

Dialogue entre Olivier Guez et Cécile Wajsbrot, animé par Nicolas Weill, journaliste au Monde.

Marc Weitzmann
© Arnaud Février, Flammarion
Rencontre

Marc Weitzmann

mercredi 6 février 2008, 19h30-21h00

À l’occasion de la publication de Notes sur la terreur, éditions Flammarion, 2008.

Stéphane Freiss © DR
Rencontre

Belle du Seigneur

lundi 4 février 2008, 20h00-21h30

d’Albert Cohen, lue par Stéphane Freiss

Pages