František Kupka
Affiche de l'exposition 
Le Cantique des cantiques
©Mahj, Paris
Exposition

Kupka, Le Cantique des cantiques

Du 28 septembre 2005 au 8 janvier 2006

Kupka a trouvé dans Le Cantique des Cantiques une source d’inspiration qui ne tarira pas.

Rabbin calligraphiant
©DR
Exposition

Sofer / Scribe

Du 28 septembre 2005 au 8 janvier 2006

Qui sont les scribes juifs, les soferim ? Quels ont été leur statut et leur fonction au cours des siècles ? Quels sont les documents qu’ils ont produits ? Comment se décline la profondeur symbolique des lettres de l’alphabet hébraïque ?

©Franck Lalou
ADAGP, Paris, 2005
Exposition

Le Cantique des cantiques par Frank Lalou

Du 28 septembre 2005 au 8 janvier 2006

Depuis quelques années, Lalou cherche à faire fusionner, dans son œuvre, étude des textes sacrés du judaïsme, calligraphie hébraïque, expression contemporaine et gestuelle du trait.

Chagall
Le Cantique des cantiques III
© MBC, Photo P. Guerin
© ADAGP, Paris, 2005
Exposition

Marc Chagall Huit pastels pour Le Cantique des cantiques

Du 28 septembre 2005 au 8 janvier 2006

Un prêt du Musée national du Message biblique, Nice Le Cantique des cantiques complète Le Message biblique.

Evgueni Khaldei
Le drapeau soviétique flottant sur le toit du Reichstag
Berlin, 1945
©Mark Grosset
Exposition

Evgueni Khaldei Photographe de l'armée rouge

Du 20 juin 2005 au 28 août 2005

Berlin, 2 mai 1945. Le drapeau soviétique flotte sur les ruines du Reichstag. Cette image de Evgueni Khaldei, figure majeure du photojournalisme soviétique, a fait le tour du monde.

Portrait
©Didier Ben Loulou
Exposition

Didier Ben Loulou Rencontres

Du 20 juin 2005 au 28 août 2005

Le Musée d’art et d’histoire du Judaïsme entretient depuis sa création une relation privilégiée avec l’œuvre de Didier Ben Loulou. Le projet de lui commander un travail photographique sur le monde juif français est né de cette proximité.

Esquisse préparatoire pour Visages
©Edward Hillel
Exposition

Edward Hillel Visages

Du 20 juin 2005 au 28 août 2005

À travers douze visages, la mémoire surgit de l’obscurité : dans une salle sombre, les portraits de Lucie Aubrac, Geneviève de Gaulle, Guy de Rothschild ou encore Simone Veil, sont présentés sur des stèles et rétro-éclairés.

Pages