Autour de l'exposition Juifs d'Algérie

Maurice El Medioni Trio
©DR
Concert

Maurice El Medioni Trio Style pianoriental

17 h

Avec : Maurice El Medioni, piano, chant, Marco Maimaran, batterie, Ben Guezouli, percussions. Participation de Karina Feredj, fille de Lili Boniche

Alger-Oran-Paris, Les années music-hall
Réalisation Michèle Mira Pons ©DR
Projection

Spectacles et divertissements dans l'Algérie d’avant

dimanche 13 janvier 2013, 14h30-15h22

Mêlant rumba, cha-cha-cha, tango ou variété française des années 1950 sur un fond d’héritage arabo-andalou, le film évoque le music-hall d’Algérie et ses artistes, comme Lili Labassi, Salim Halali, Blond-Blond, Line Monty, Lili Boniche ou encore Youssef Hagège, Maurice El Medioni...

Musiciens dans le jardin du Rab, Tlemcen
Conférence

Les musiques des Juifs d'Algérie

dimanche 9 décembre 2012, 15h00-16h30

Par Hervé Roten, directeur de l’Institut européen des musiques juives

Projection

Un paradis perdu

lundi 26 novembre 2012, 20h00-21h00

Le film donne la parole à ceux qui ont vécu la perte irréparable de la terre d’Algérie.

Projection

Alfred Nakache, le nageur d'Auschwitz

lundi 26 novembre 2012, 18h30-19h22

Né en 1915 à Constantine, champion d’Afrique du Nord en 1931, médaillé en 1936 aux Jeux olympiques, Alfred Nakache bat le record du monde du 200 mètres brasse en 1941. Mais on lit bientôt, dans une certaine presse, qu’il « souille les eaux des piscines françaises ».

Extrait de Au commencement, il était une fois des Juifs arabes
Réalisation Serge Lalou ©DR
Projection

Au commencement, il était une fois des Juifs arabes

dimanche 25 novembre 2012, 14h30-15h27

Au commencement, il était une fois des Juifs arabes est l’histoire d’une famille juive vivant harmonieusement avec ses voisins en terre d’Islam.

Extrait de Algérie 1962, l’été où ma famille a disparuD'Hélène Cohen©DR
Projection

Algérie 1962, l’été où ma famille a disparu

mercredi 24 octobre 2012, 19h30-21h06

Ce film aborde l’un des épisodes les moins connus de la guerre d’Algérie : la disparition de plusieurs centaines d’Européens pendant les quinze semaines qui séparèrent le cessez-le-feu de la proclamation d’indépendance.

Pages