Menu principal

Menu secondaire

Contenu

Musée d'art et d'histoire du Judaïsme

Retour Ciné-concert Awodah (Labeur)

----------------------

Carte Amis du Mahj tarifProgrammeTélécharger le programme du Mahj
de septembre à décembre 2010

----------------------

partager sur Facebook Partager sur MySpace
----------------------

Extrait du film d'Helmar Lerski, Awodah (Labeur)
©DR

Dimanche 10 octobre 2010 à 16 h
Awodah (Labeur)

D’Helmar Lerski
Israël/Palestine, fiction-documentaire, 1935, 50 min, muet, noir et blanc

Création musicale de Yonathan Avishaï
flecheYonathan Avishaï : piano, lecture
flecheBertrand Noël : batterie

Projection précédée d’une conférence d’Ariel Schweitzer, historien du cinéma et critique aux Cahiers du cinéma, sur l'œuvre photographique et cinématographique d’Helmar Lerski.


Awodah (Labeur, 1935) est une épopée historique, l’œuvre la plus marquante du cinéma de propagande pré-israélien. Entre documentaire et fiction, le film décrit le quotidien d’un pionnier quittant la diaspora pour rejoindre une collectivité ouvrière en Palestine.
Tourné en partie à Tel-Aviv, Awodah montre, au moyen d’un montage « soviétique » suggérant l’union entre l’homme et la machine, comment la ville s’intègre ainsi dans un contexte plus général de valorisation et de glorification du travail.
D’une grande beauté plastique et d’un grand lyrisme, ce film est réalisé probablement au plus proche du travail photographique d’Helmar Lerski : les visages et les corps atteignent la noblesse du bronze par un traitement contrasté de la lumière et viennent à se confondre avec les machines dans une symphonie visuelle rythmée par des cadrages serrés et des gros plans. Cette œuvre d’avant-garde inspirée par le cinéma révolutionnaire soviétique (Eisenstein, Vertov) est considérée aujourd’hui comme l’une des chef-d’œuvre de l’histoire du cinéma israélien.


Helmar Lerski, de son vrai nom Israel Schmuklerski, est né en 1871 à Strasbourg. Comédien à ses débuts, il devient ensuite photographe de plateau, portraitiste, chef opérateur puis expert en effets spéciaux. Son talent l'amène à travailler pour l'UFA (Universum Film AG), l'un des studios allemands les plus prestigieux à l'époque de la République de Weimar, aux côtés de réalisateurs aussi renommés que Robert Reinert ou Fritz Lang, avec lequel il collabore au chef-d'œuvre Metropolis.
Ses photographies, diffusées un peu partout dans le monde, en font vers la fin des années 1920 un portraitiste reconnu de l'avant-garde expressionniste.

Yonathan Avishai, né en Israël, étudie la musique classique et le jazz avec Rina Valdman et Miko Neronski. Dés l’âge de 14 ans, il dirige ses propres formations avec lesquelles il s’est produit dans les festivals de jazz de Tel Aviv et de la Mer Rouge.
Il a également joué dans le groupe du saxophoniste Arnie Lawrence.
Yonathan a composé pour le cinéma, la danse et le théâtre, et a participé au développement d’un espace collectif pour la promotion des musiques créatives à Tel Aviv.


AWODAH
Voir la bande-annonce sur Dailymotion

Tarifs
Réservation indispensable par mél
reservations@mahj.org

ou par téléphone au 01 53 01 86 48
du lundi au vendredi
de 14 h à 17 h 30

----------------------
 
 

© Musée d'art et d'histoire du Judaïsme