Menu principal

Menu secondaire

Contenu

Musée d'art et d'histoire du Judaïsme

Retour Expositions depuis 19982002

----------------------
2002
 
Juifs d'Iran, Le coeur perse
Photographies de Pierre Abensur


Du 5 juin au 30 septembre 2002

Juifs d'Iran, Le coeur perse<br />Photographies de Pierre Abensur

© Pierre Abensur

Présents dans le pays depuis la conquête de Babylone par le roi perse Cyrus, en 538 avant J.-C., les Juifs d'Iran ont traversé toute l'histoire de cette terre à laquelle ils restent fortement attachés.

Pourtant, loin des conversions forcées, pogroms et massacres qui ont ponctuellement marqué leur histoire entre le VIIe et le XIXe siècle, les Juifs n'ont jamais été aussi près de disparaître de ce qu'ils considèrent encore comme leur patrie. Ils étaient plus de quatre-vingt mille sous le règne du Shah, et seulement la moitié après la révolution. Pendant la période la plus sombre de la République islamique, il était très difficile d'obtenir un passeport et une autorisation de sortie, au point que les départs se faisaient au compte-gouttes, souvent dans l'illégalité. L'assouplissement du régime, marqué par l'arrivée du président Khatami, a permis aux Juifs de quitter plus facilement le pays alors que certains, entrevoyant quelles améliorations ce réformateur pourrait apporter, ont décidé de rester.

Mais ces espoirs ont été balayés par l'affaire des treize Juifs accusés d'espionnage. Tout le monde savait qu'il s'agissait d'une manœuvre des conservateurs visant à détruire la politique de rapprochement avec les Occidentaux, mais la pression devenait trop forte et les départs se sont amplifiés, à raison de mille cinq cent chaque année.

Aujourd'hui, la communauté compte moins de vingt mille personnes réparties entre Téhéran, Chiraz, Ispahan et Kemansha. Confrontés à la pénurie d'emplois et aux difficultés qu'ils rencontrent pour se marier, les jeunes gens partent les premiers, bientôt rejoints par leurs familles qui supportent mal la séparation. La destination préférée reste les États-Unis, pays en paix, où les Juifs savent qu'ils pourront retrouver une importante communauté iranienne… et soigner leur cœur perse.

----------------------
----------------------
 
 

© Musée d'art et d'histoire du Judaïsme