Menu principal

Menu secondaire

Contenu

Musée d'art et d'histoire du Judaïsme

Retour En cours

----------------------
Grisha Bruskin
Alefbet
Tapisserie


Du 9 avril au 29 août 2010
----------------------
exposition  autour de l'expo  telecharger le communiqué de presse  tarif
----------------------
----------------------

Affiche de l'exposition
Grisha Bruskin, Alefbet, tapisserie, 2006
Collection de l’artiste ©Grisha Bruskin

Alefbet est une immense tapisserie de 11 mètres de long, réalisée dans la plus pure tradition par des liciers russes. Peuplée de 160 figures issues de la mythologie, de la Bible, de la kabbale, du folklore, l’œuvre forme un message, le fragment d’un livre destiné à être continué, interprété, commenté...

Le fond de la composition est un manuscrit. Sur ce texte, tiré du Tanya, livre fondateur du hassidisme de Loubavitch, mais rendu ici indéchiffrable, sont placés des personnages ; chacun d’entre eux est porteur d’un accessoire. Il devient une figure symbolique, dont la signification est donnée dans un lexique rédigé par l’artiste.

Alefbet n’est pas un théâtre, une parade, mais plutôt une collection. L’œuvre est conçue pour un examen prolongé, méditatif. L’artiste utilise une métaphore kabbalistique : chaque élément – composé par le personnage et son accessoire – est une petite particule, un éclat de lumière. Le spectateur, allant de l’un à l’autre, pour tenter d’en découvrir la signification, recolle les morceaux des Vases brisés, reconstitue le sens de la tapisserie.

Grisha Bruskin est né en 1945 à Moscou dans une famille juive. Son œuvre s’est constituée entre deux traditions, celle du communisme soviétique et celle du judaïsme.
Dès 1966, il présente son travail au rythme des expositions censurées et des menaces d’exclusion de l’Union des artistes.
En 1988, la vente Sotheby’s de Moscou, au cours de laquelle ses œuvres atteignent des prix records, marque un tournant de sa carrière. Il part pour New York, où il vit et travaille depuis.
Il a réalisé le triptyque Leben über alles [ La Vie par-dessus tout ] pour le Reichstag restauré à Berlin, en 1999.
Les tapisseries de Grisha Bruskin constituent un nouveau versant d’une œuvre qui conjugue peinture, sculpture, dessin, porcelaine, écriture, installations et performances.


Salle des anciennes écuries

Alefbet est présenté dans le cadre de Radical Jewish Culture dont Bruskin fut un des inspirateurs visuels.

Elle est une des manifestations de l’Année croisée France-Russie et a bénéficié du soutien de l’American University, Moscou.

Année France-Russie 2010       Bruskin Liberty

Catalogue français-anglais
Alefbet, tapisserie, 196 pages, coédition Mahj/Lienart éditions. 32 €.
Textes de Boris Groys, Yevgeny Barabanov, Grisha Bruskin.
Traduction du russe : Luba Jurgenson

. ---------------------- ----------------------

 
 

© Musée d'art et d'histoire du Judaïsme