Menu principal

Menu secondaire

Contenu

Musée d'art et d'histoire du Judaïsme

Retour Un choix d'œuvres La synagogue

Arche sainte et rouleau de Torah
Arche sainte et rouleau de Torah

Caspar Zacharias Raiman
1700-1709
Argent, vermeil et verre
56 x 21 x 14,5 cm

Photo Gilles Berizzi. Réunion des Musées Nationaux, Paris
 
Collection Strauss, don Rothschild
Dépôt du musée national du Moyen Âge, Paris

Ce type d'arche sainte était fabriqué pour des juifs qui possédaient un oratoire privé dans leur domicile ou qui, appelés à voyager, souhaitaient emporter une Torah avec eux. Cette arche exceptionnelle par la richesse de son décor, et dont le rouleau de Torah, le manteau et la bandelette ont été conservés, est associée à Samson Wertheimer (Worms,1658-Vienne 1724) par l'inscription figurant sur la bandelette, qui porte le nom de son petit-fils Joseph ben Simon Wolf Wertheimer.

Allié à la famille des Oppenheimer, Samson Wertheimer, juif de cour à Vienne, se voit confier, de 1694 à 1709, l'administration des biens de trois empereurs : Léopold Ier, Joseph Ier et Charles VI. Grand financier et chef de communauté, il intervient en faveur des communautés juives menacées, à Worms, à Francfort et à Rothenburg, ou encore, celles de Hongrie, ravagées par la guerre, ce qui lui valut le titre de grand rabbin. Philanthrope et érudit, il fit construire des synagogues, finança des écoles talmudiques et l'impression du Talmud à Francfort (1712-1722).
----------------------
----------------------
 
 

© Musée d'art et d'histoire du Judaïsme