Menu principal

Menu secondaire

Contenu

Musée d'art et d'histoire du Judaïsme

Retour Un choix d'œuvres Arts graphiques

Le Vray Portraict de Sabetha Sebi, Roy des Juifs
Le Vray Portraict de Sabetha Sebi, Roy des Juifs

fin XVIIe siècle
Gravure au burin
22,9 x 16,2 cm

Photo Mario Goldman © Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, Paris
 
Nommé rabbin dès l'âge de dix-huit ans, Shabbetaï Tsevi (Smyrne 1626 - Albanie 1676) franchit rapidement la limite séparant l'ascétisme mystique de l'exaltation messianique. A partir de 1648, fortement ébranlé par les massacres perpétrés par les cosaques de Chmielnicki, il développe des prétentions messianiques qui trouvent un écho auprès des populations juives désemparées dans toute l'Europe. Expulsé de Smyrne en 1651, il mène une vie d'errance dans les pays du pourtour méditerranéen.

Ses proclamations cependant menacent l'autorité du sultan ottoman, qui le fait emprisonner, le contraint à se convertir à l'islam (1666), et le bannit. Sa conversion apparaît comme une trahison aux yeux de nombreux fidèles, mais ne suffit pas à enrayer complètement le sabbatianisme, secousse forte et durable, touchant du Yémen à la Hollande et du Maroc à l'Ukraine, et dont les ondes de choc sont ressenties jusqu'à la fin du XVIIIe siècle ; ce fut sans aucun doute le plus grand mouvement messianique de l'histoire juive depuis la destruction du Temple.
----------------------
----------------------
 
 

© Musée d'art et d'histoire du Judaïsme