Menu principal

Menu secondaire

Contenu

Musée d'art et d'histoire du Judaïsme

Retour Un choix d'œuvres Peinture - Sculpture

Theodor Herzl (Budapest, 1860 - Edlach, 1904)
Theodor Herzl (Budapest, 1860 - Edlach, 1904)

Boris Schatz (Varna, 1867 - Denver, 1932)
1905
Bronze
40 x 28 cm

Photo Gilles Berizzi. Réunion des Musées Nationaux, Paris
 
Don de Me Théo Klein

En Europe occidentale, l'émancipation avait permis l'assimilation des élites intellectuelles juives auxquelles appartenait Theodor Herzl (Budapest, 1860 - Edlach, 1904). Journaliste, dramaturge et juriste, Herzl est témoin de l'élection du maire antisémite de Vienne, Karl Lueger, et de la dégradation publique du capitaine Dreyfus, au milieu des cris : « À mort les juifs ! » Son oeuvre sioniste est une réaction à l'antisémitisme : il écrit, en 1896, L'État des juifs, et réunit le premier congrès sioniste, l'année suivante, à Bâle.
Convaincu que seule la création d'un État, garanti par le droit public et des accords internationaux, peut sauver les juifs d'Europe, Herzl, qui laisse encore ouvert le lieu de son implantation, insiste sur l'aspect politique et diplomatique de son édification. Il fonde l'Organisation sioniste mondiale, qui verra l'affrontement de tendances diverses, et il consacre ses dernières années à défendre le projet d'un foyer national en Palestine.
----------------------
----------------------
 
 

© Musée d'art et d'histoire du Judaïsme